J’ai abandonné pesticides et engrais chimiques pour une culture bio, intensive mais raisonnée, afin de proposer librement des produits de qualité abordables, produits sur 120 hectares à Sainte-Magnance, dans l’Yonne.

Après des années à utiliser pesticides et engrais chimiques, je suis passé en 2009 au total bio, d’abord avec des pommes de terre, puis en me diversifiant, en produisant des légumes-racines dont la production et la récolte sont facilement mécanisables et en conséquence plus aisées.

Ainsi, navets, oignons, betteraves rouges, panais, carottes ou lentilles se sont au fil du temps ajoutés aux pommes de terre.

En parallèle, j’élève du bétail nourri avec les céréales de l’exploitation, qui me fournit en retour en engrais. Un cercle vertueux, fermé, et surtout totalement bio !

Bio ne veut pas forcément dire cher, se nourrir ne doit pas être un luxe.

Mes pommes de terre valent aux alentours de 1,50 €le kilo à la ferme. Rien à voir avec les 3,50 € pratiqués sur certains marchés.

J’ai aujourd’hui des clients de Pont-sur-Yonne à Château-Chinon, parmi lesquels plus d’une vingtaine d’écoles, collèges et lycées, des cuisines centrales de communes et même un restaurant à Paris et à Nice.

Etienne Prévot